Koan Sound & Asa – Sanctuary EP

21 nov 2013 | Categories: Chroniques | Posted by: Henri

Il y a quelques sorties qui ne laissent personne indifférent. Se jouant des genres, des codes, elles touchent tout le monde en plein cœur. C’est un peu comme gagner la coupe du monde en 98, les jeunesses UMP du Seizième se retournent vers les représentants du 93 qui marchent à leurs côtés sur les Champs, et ils les aiment d’un amour vrai. Chacun appréhendera l’expérience différemment avec une sensibilité qui lui sera propre, pour finalement s’accorder sur l’avis final. Cela fait longtemps qu’on voulait le faire, et on a été d’accord sur tout.

Nous avons coécrit cette chronique :Alex, du collectif La Doxa, et Henri, de l’association MiXiT Records.

Il était une fois une marque de fringues, qui s’est associée avec le label de Skrillex. Ils ont plié en quatre toute forme de concurrence , vécurent heureux, et eurent beaucoup d’enfants. Oui, et voici comment cela s’est produit.

ispctdowslaLe label Inspected se voulait être une plateforme permettant de rapprocher les artistes de glitch-hop et leurs fans. Ils ont fini par monter une marque et ont produit le fleuron de la scène anglaise.

OWSLA est un label fondé par the infamous Skrillex, qui a déjà signé une palette très large d’artistes. Du dubstep underground aux bangers les plus « enjaillants ». De Kill The Noise aux Crookers et Dillon Francis, en passant par Birdy Nam Nam ou encore Jack Beats.

Nous assistons à l’association contre nature de deux entités, a priori digne de peu d’intérêt. Mais Koan Sound et Asa sont trois artistes (deux pour KOAN Sound et un pour Asa) incontournables dans le genre, alors on s’interroge. Et on a raison, car ils ont donné naissance à la plus belle chose disponible actuellement dans ces branches de la musique électronique.

Sanctuary EP est autant marqué par sa musique que par son univers, à travers le dessin, l’animation. Le monde créé se meut autour de vous. Les vidéos et les images vous emportent dans un monde parallèle mystérieux, où vous serez le témoin d’histoires empreintes de mélancolie.

La musique (tout de même) reste prépondérante, on ne parle pas d’un film non plus. Le côté acoustique, organique et harmonique, on l’a déjà retrouvé dans les derniers travaux de KOAN Sound avec par exemple le morceau Introvert. Le « style Asa » contribue grandement à cette ambiance, en insérant des voix qui amènent de la poésie et finissent de planter le décor. A l’intérieur c’est une démonstration technique de ce qui se fait de mieux dans le genre, du plus lent, au plus rapide. Si cet EP est composé de cinq titres clairement délimités, il convient dans un premier temps de l’appréhender dans son ensemble en l’écoutant comme une fresque musicale de 28 minutes et 58 secondes. On passe de petit chef d’œuvre en petit chef d’œuvre, non pas en enchaînant des transitions mais en suivant une narration faite de pauses, de descentes, de montées.

Sanctuary – (110 BPM)

Ca démarre tout en douceur avec cette production magnifique qui met en avant de longues mélodies envoûtantes composées à l’aide d’instruments à cordes (violons entre autres, comme souvent tout au long de l’EP), le tout est rythmé par une batterie acoustique comme on a rarement l’habitude d’en entendre dans les productions électroniques de nos jours. Le talentueux producteur Asa apporte clairement ses influences dans cette petite merveille orchestrale qui marque le début de l’EP. A noter un très beau clip.

Starlite – (113 BPM)

Le morceau s’aventure cette fois sur deux terrains différents, toujours des sonorités acoustiques, mais cette fois les percussions deviennent beaucoup plus effrénées malgré l’utilisation du half time. Amené par une montée parfaitement breakée, un rythme drum & bass intervient pendant près d’une minute, pour laisser place ensuite à un beat hip hop acoustique et à un solo de piano qui finissent le travail calmement.

This Time Around – (102 BPM)

La production suivante est portée par la magnifique voix de la chanteuse anglaise Koo, qui s’incorpore très bien avec l’ambiance du morceau, rythmé par un beat glitch hop et une basse modulée à la perfection. Comme dans le morceau précédent, on retrouve à la fin des patterns de batterie acoustique qui donnent une belle conclusion à la chanson.

Fuego – (125 BPM)

Funky shit ! Grosses influences funky/house dans Fuego, le groove du morceau est très impressionnant, ces trois là sentent vraiment la musique… Bpm set to 125, la production est dansante et mettra beaucoup de gens d’accord. On a ici un mélange explosif entre lead et basses saturées qui ne cessent d’impressionner au fur et à mesure que les percussions se complexifient (ajout de tambourins, cow bells, et autres cymbales…). Le groove se ressent encore plus avec ces petits samples de voix féminines découpés et délicatement disposés sur la prod.

Tetsuo’s Redemption – (140 BPM), hommage probablement au film culte cyberpunk japonais « Tetsuo: The Iron Man ».

Le morceau banger de l’EP, une tracklist progressive induit une dernière track qui va briser plus d’un dance floor en cette fin d’année. KOAN Sound connaissent bien leur sujet dans ce domaine là… Encore et toujours ce côté orchestral, mais qui cette fois laisse très vite place à ce qu’on pourrait appeler une «digestion de basse», puis une montée affolante au bout de laquelle se trouve… un drop ravageur, les basses sont affutées minutieusement et le beat tape comme jamais. Ce drop en question est calé au début sur un ryhtme breakbeat puis tend temporairement vers un rythme dubstep, partie dans laquelle on retrouve des breaks affolants. La suite (et fin) du morceau est magnifique également, le mélange : rythme de batterie soutenu, instruments à cordes et incorporation de la « reese bass » en background lui donne une puissance incroyable.

 

Nous n’allons pas continuer à encenser cette sortie pendant trois pages, même si cela serait tout à fait réalisable. Pour finir de convaincre les indécis, voici un « Influences Mix » réalisé par KOAN Sound et Asa pour Mixmag. Allez écouter ça, sérieux.

.Alex et Henri.

 

1392701_558956470859497_1892743548_nLa Doxa est une association ayant pour but de promouvoir la culture Hip-hop (Rap, gaffiti, danse…), ainsi que divers genres de musiques électroniques underground (Glitch-hop, Neurohop, Drum & Bass, Neurofunk, Dubstep, Breaks, Abstract Hip-hop, Downtempo, Ambient, House/Funk/Disco…)

Vous pouvez (et devez) les suivre sur leur page facebook et leur site internet.

Drop a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *