Ground Records

09 mai 1968 | Categories: Non classé | Posted by: Kukubengu

Éclectique est l’adjectif parfait pour décrire l’univers musical du collectif Ground Records. S’aventurant sur tous les terrains, les 4 jeunes artistes que sont H-Tag, Midcity, ClarYce et Voke peuvent se vanter d’offrir une panoplie de sons électroniques très divers mais toujours efficaces. Savinien a gentiment accepté de nous parler de Ground Records.

MiXiT: Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Ground, c’est 4 DJs / Producteurs réunis autour d’une énergie musicale commune. Si on devait lui donner des contours, je dirais que c’est le croisement entre un label, un collectif, un univers, une bande de pote, un salon d’échange et une passion, (c’est bizarre salon d’échange, non ?)

MiXiT: A quand remonte la création de Ground Records ? Comment vous êtes-vous développés ?

On a maintenant deux ans sous le nom de Ground. Ça a commencé avant, sous d’autres noms et d’autres formes, mais la première trace de la Ground date de début 2014.

Ça a commencé bêtement par un « Hey tu connais ça toi aussi ? » ! Puis on a lancé les soirées ‘Ground Night’ et une série de compilations. Il n’y avait pas d’ambitions particulières au début du projet, pas de lignes directrices définies à l’avance. Simplement l’envie de faire partager notre univers ; musical et visuel. Nous ne nous fixons pas de calendrier particulier. Quand l’un de nous a une idée, un projet ou une opportunité, on la saisit !

MiXiT: On vous sent assez proches de labels comme Bromance ou Club Cheval. Comment résumeriez-vous votre ligne artistique ?

Oui, pendant la saison dernière nous avons pas mal joué avec Bromance ! On a partagé l’affiche avec des artistes comme Louisahhh, Maelstrom, Club Cheval, Ateph Elidja, mais aussi Busy P, Para One, Surkin, SCNTST, The Hacker, Teki Latex… Wouuuuuhhh ! Rien que d’y repenser, on se demande encore comment c’est possible. C’était assez fou car c’est des artistes qu’on aime beaucoup et notre univers est assez proche de ce qu’ils proposent. Mais c’est assez difficile de nos ranger dans une boîte bien définie. Si je devais mettre des mots sur ce qu’on fait… je dirais : Techno, sombre, électrique et GROUND. Sans doute quelque chose par-là, mais les étiquettes nous importent peu. Elles sont trop contraignantes, et avec le nombre d’influences qui nous habitent c’est bien trop réducteur de nous coller un genre ou un style en particulier.

MiXiT: Vous sortez régulièrement des compiles appelées Earthquake, vous pouvez nous en parler un peu ?

‘EarthQuake’ c’est une série de compilations que nous avons commencé il y a 1 an. L’idée c’est de demander des productions à des artistes dont on aime le travail, des artistes de Rouen, Paris et même d’outre Atlantique pour le volume 2. On prépare déjà la numéro 4 et comme pour les précédentes on va fêter ça en organisant une Release. On trouve ça important pour que les gens puissent venir écouter en live l’univers musical des artistes. On essaye de sortir des compilations régulièrement, mais c’est assez compliqué avec le travail que nous demandent nos projets persos. J’ai déjà pu poser l’oreille sur quelques nouveaux morceaux et je suis très excité par nos prochaines sorties !!

MiXiT: Quels artistes rêveriez-vous d’inviter à Rouen ?

Question compliquée ! Difficile de te faire une liste exhaustive de tous les artistes qu’on aimerait faire découvrir au public de Rouen. La ville a déjà eu la chance d’accueillir tellement d’artistes ces derniers temps. Mais si il y avait une liste à faire pour 2016 : Jimmy Edgar, Hudson Mohawke, Kink, Fatima Yamaha, Illangelo, Erson Ribob, Sophie, RYME, Chambray, TWR72, Hoshina Anniversary… Et ça, ce n’est que mes envies…

MiXiT: Quels rapports entretenez-vous avec la scène rouennaise ? Est-ce que vous aimeriez vous développer sur Paris et d’autres villes à terme ?

On a tous commencé par jouer dans des Bar sur Rouen. On a joué avec pas mal d’artistes locaux. On a aussi invité des artistes qu’on apprécié à jouer à nos soirées comme Fantom ou Iron. C’est important pour nous de pouvoir inviter d’autres DJ que l’on aime à nos soirées. On est avant tout des gros fans de musique !

Avec l’arrivée d’endroits comme le Yolo ou l’Underground, on a pu partager l’affiche avec plein de grands noms. Ça nous a beaucoup motivé à tourner en dehors des frontières de la ville. Claryce a fait quelques dates sur Paris, dont une avec Breakbot et une date au Panic Room en mars. On a pu faire également quelques dates sur le Havre.

On aimerait pouvoir jouer tous les week-ends si on le pouvait. C’est vraiment la chose que l’on préfère, alors avis à tous les orga « Bookez-nous 😉 ».

MiXiT: Comment évolue le public rouennais depuis ces 3-4 dernières années ?

Je ne sais pas comment il évolue, mais en tout cas il a une chance incroyable ! Tout l’éventail musical de la musique électronique a été passé en revue en l’espace de 12 mois ! C’est assez incroyable les line-ups proposés à Rouen depuis quelques temps. Chaque semaine, je me frotte les yeux en voyant les artistes qui viennent se produire ici. C’est une grande chance pour faire découvrir la musique électronique à tout un public. Les gens peuvent écouter des artistes de qualité, avec une diversité et une profusion comme rarement (jamais ?) on avait connu. Alors, si il est encore majoritairement jeune, le public de Rouen s’affute en écoutant les meilleurs. Et quand on est habitués au meilleur, on devient très exigeant. C’est tant mieux pour la ville et ça me rend très confiant pour l’avenir.

MiXiT: Quels sont vos projets respectifs mais aussi vos projets pour Ground Records?

Multiples ! On prépare des soirées à Paris, Rouen et le Havre. On prépare également la compilation ‘Earthquake vol.4’ et chacun travail de son côté pour sortir des projets perso. Claryce vient de finir deux EP composés durant l’été. H-tag finalise actuellement son premier EP. Ça arrive bientôt ! Du côté de Midcity, j’ai écouté des Demo et des collaborations qui s’annoncent très chaudes ! J’ai même cru entendre que Voke collaborait avec des rappeurs locaux pour un futur projet. On a tous pas mal produit ces derniers mois et le public va pouvoir commencer à en écouter les fruits. On est sur-motivés pour cette nouvelle année. On a plein de projets excitants et de nouvelles choses à vous faire écouter, mais pas seulement !

Retrouvez les sur facebook et soundcloud.

.kukubengu.

Drop a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *